La mentalité colonialiste contre les Africains

│fr.Écrivain Politique│PARIS.- Les critiques internationales se multiplient à l'encontre des médecins français qui ont proposé de tester le vaccin COVID-19 en Afrique. "Les Africains ne sont pas des rats !"


"L'idée que l'Afrique puisse être un terrain d'essai ou un laboratoire pour tester un vaccin pour le reste du monde est évidemment inacceptable", a déclaré mercredi le haut représentant de l'Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell.

Cette déclaration fait suite à l'intervention de deux médecins français qui ont suggéré dimanche, dans une émission de télévision, que le vaccin contre le nouveau coronavirus (COVID-19) pourrait être testé en Afrique. Le chef de la diplomatie européenne a déclaré qu'il ne soutenait pleinement la recherche que dans les laboratoires scientifiques où il existe des règles éthiques strictes.

Il a également tiré la sonnette d'alarme sur le fait que la pandémie pourrait avoir des conséquences dévastatrices dans les pays ne disposant pas de suffisamment de médecins, de tests de diagnostic, d'équipements de protection ou d'accès à l'eau potable, ajoutant que si le virus n'est pas vaincu partout, ce sera comme s'il n'avait été vaincu nulle part.

La suggestion des médecins gallois a déclenché la colère du vieux continent et du monde en général, et a également suscité une grande indignation parmi les Africains. En ce sens, les célèbres footballeurs africains ont immédiatement réagi en écrivant sur leurs réseaux sociaux : "nous ne sommes pas des cobayes ou des rats de laboratoire".

Même le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a fermement condamné cette proposition, la qualifiant de raciste et de typique d'une "mentalité coloniale". "Des déclarations racistes de ce genre ne font rien avancer. Elles sont contraires à l'esprit de solidarité. L'Afrique ne peut pas et ne sera pas un terrain d'essai pour aucun vaccin", a souligné M. Ghebreyesus.

Pour sa part, le groupe antiraciste SOS Racisme a déclaré avoir déposé une plainte auprès du régulateur des médias français, affirmant que de tels commentaires sont de nature coloniale et inacceptables.

 │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner