Déficit saoudien 50 milliards en 2020

│fr.Écrivain Politique│ L'Arabie saoudite prévoit un déficit budgétaire de 50 milliards de dollars d'ici à 2020, en raison de la baisse de la production et du prix du pétrole brut.


L'Arabie saoudite a approuvé lundi un budget de 272 milliards de dollars pour 2020, avec un déficit d'environ 50 milliards de dollars, ce qui dépasse environ 15 milliards de dollars le déficit budgétaire de cette année. Ainsi, ce montant constitue 6,5% du Produit Intérieur Brut (PIB) de la monarchie arabe.

Dans un rapport publié mardi, le portail saoudien The News Khalij, qui analyse l'annonce de Riyad sur le budget 2020, souligne que les effets de la chute du prix du pétrole brut sont très clairs.

Le régime saoudien, premier exportateur mondial de pétrole brut, qui a toujours cherché à accroître sa production pétrolière, a accepté la semaine dernière de réduire sa production à cet égard, ce qui, selon les médias, démontre la vive inquiétude des autorités saoudiennes face à la chute des cours du pétrole brut et à la crise économique.

Les défis économiques de l'Al Saoud pour l'année prochaine ne s'arrêtent pas là, car on s'attend à une baisse significative des réserves financières du Royaume, note l'étude.

Face à cette situation, le régime saoudien a également été contraint de réduire de 5 % par rapport à 2019 son budget de dépenses militaires pour 2020, ce qui affectera la coûteuse agression militaire qu'il mène contre le Yémen depuis 2015.

David Petraeus a récemment averti que les déficits budgétaires et la participation à des conflits régionaux ont conduit l'Arabie saoudite à la faillite. │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner