17 personnes meurent dans une attaque sur un marché au Yémen

│fr.Écrivain Politique│Au moins 17 personnes, pour la plupart des migrants africains, ont été tuées lors d'une attaque à l'artillerie saoudienne sur un marché très fréquenté dans le nord du Yémen.

Le régime saoudien a lancé mardi une attaque à l'artillerie et aux missiles sur le bazar de Raqq dans la ville de Manba, située dans la province frontalière de Sa'dah au nord, a rapporté mercredi l'agence de presse yéménite Saba, précisant que 12 des victimes étaient des migrants africains.


Le rapport, qui cite des sources officielles, indique que cette violente attaque a également fait des dizaines de blessés, dont des enfants. Le ministère de la Santé du Yémen a déclaré que le nombre de décès pourrait augmenter en raison de la gravité de l'état de santé de plusieurs blessés.

Dans le même ordre d'idées, le portefeuille yéménite a condamné " le silence persistant " des organisations internationales, sous l'égide des Nations Unies, face aux crimes commis par l'Arabie saoudite et ses partenaires régionaux au Yémen.

"1000 enfants yéménites meurent chaque jour des attaques et du blocus saoudien"
Le ministère yéménite des droits de l'homme, à son tour, a estimé que cette attaque s'ajoute aux crimes atroces commis par la monarchie saoudienne et ses alliés dans un " défi clair aux principes des droits de l'homme ".
" Malgré l'existence des principes des droits de l'homme, ainsi que des résolutions et conventions internationales appelant à la protection des êtres humains contre les crimes de guerre, la communauté internationale est restée silencieuse face aux violations de la coalition saoudienne depuis le premier jour de l'agression, le 26 mars 2015 ", regrette une déclaration du ministère yéménite précité, reprise par Saba.

 Riyadh achète le silence international face à l'agression contre le Yémen
La note insiste également sur la formation de comités " impartiaux " pour enquêter sur les crimes perpétrés par l'alliance de Riyad au Yémen et exhorte les pays du monde à prendre une position sérieuse pour mettre fin aux attaques violentes contre l'État le plus pauvre du monde arabe.

Au mépris des avertissements des autorités yéménites et des organismes de défense des droits de l'homme concernant la situation humanitaire critique au Yémen, le régime d'Al Saud a intensifié ses offensives brutales contre le pays, tuant plus de 100 000 personnes à ce jour.

Un rapport des Nations Unies estime que, si la guerre ne s'arrête pas, le nombre de morts pourrait atteindre 500 000 d'ici la fin de 2020.
 │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner