Les forces turques attaquent violemment des civils en Syrie

│fr.Écrivain Politique│Les forces d'occupation turques ont lancé une attaque "violente" contre les civils et les infrastructures civiles dans la province syrienne d'Al-Raqa (nord), rapporte SANA.


"Les forces d'occupation turques et leurs mercenaires terroristes ont lancé samedi une violente attaque, avec divers types d'artillerie et de roquettes, contre un quartier de la ville d'Ain Issa, dans le camp d'Al-Raqa au nord du pays, a déclaré un correspondant de l'agence officielle syrienne SANA.

Les médias ont expliqué que l'attaque a causé des "dommages considérables" dans les entités publiques et les infrastructures de la ville, en plus du déplacement des habitants de la région par crainte d'être "massacrés" par les uniformes turcs et leurs mercenaires.

Les " terroristes sous le commandement des forces d'occupation turques " ont également enlevé deux civils dans un village près de la ville de Ras Al-Ain dans la campagne de la province voisine d'Al-Hasaka, a indiqué SANA, citant des sources locales.

Des sources consultées ont confirmé que les forces turques établissaient quelque chose qui "ressemble à une nouvelle base" à environ quatre kilomètres à l'est de Ras Al-Ain.

Vendredi, un nombre non identifié de civils ont été tués ou blessés lors d'une offensive turque à Ras Al-Ain.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué en octobre qu'une intervention militaire dans le nord-est de la Syrie aboutirait à la création d'une zone dite sûre dans le nord du pays et faciliterait le retour des réfugiés.

Son homologue syrien, Bachar al-Asad, a cependant remis en question l'intention du gouvernement d'Ankara, affirmant que ce dernier joue la carte des réfugiés pour peupler les régions kurde-syriennes avec les terroristes qu'il soutient.

"Personne ne croit que la Turquie va rapatrier les réfugiés syriens dans ces régions, c'est un slogan humanitaire trompeur ", a déclaré M. Al-Asad dans une interview aux médias russes Ria Novosti et Rossiya 24 le 14 novembre.

Près d'une semaine après le début de l'opération militaire turque en Syrie, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a annoncé le 16 octobre que l'attaque avait fait 71 morts parmi les civils et quelque 300 000 déplacés. │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner