ONU annonce comité constitutionnel pour la Syrie

│fr.Écrivain Politique│Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, annonce la formation du Comité constitutionnel pour la Syrie, une étape clé dans la résolution de la crise dans le pays arabe.

"Je suis heureux d'annoncer l'accord du gouvernement de la République arabe syrienne et de la commission de négociation syrienne pour la création d'un comité constitutionnel crédible, équilibré et inclusif qui sera facilité par les Nations Unies à Genève, en Suisse ", a déclaré António Guterres aux journalistes lundi dernier.

L'annonce intervient le même jour où l'envoyé de l'ONU en Syrie, Geir Pedersen, a rencontré le chancelier syrien Walid al-Moalem à Damas (la capitale syrienne) pour discuter des progrès récents dans la création d'un tel comité.

Je crois fermement que le lancement d'un comité constitutionnel organisé par les Syriens et dirigé par les Syriens pourrait être le début d'une voie politique vers une solution", d'une guerre qui dure depuis de nombreuses années", a déclaré António Guterres, qui a ensuite informé que le comité serait convoqué dans les prochaines semaines.

Le chef de l'ONU a également souligné que cette voie " repose sur un engagement ferme en faveur de la souveraineté, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité territoriale " de la Syrie et ouvre la voie à un processus politique conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU).

"La mise en œuvre et les travaux du Comité constitutionnel doivent s'accompagner d'actions concrètes pour renforcer la confiance ", a déclaré António Guterres tout en saluant le rôle de la Russie, de l'Iran et de la Turquie dans la réalisation de cette entité syrienne.

Pedersen et Al-Moalem ont qualifié leur rencontre bilatérale de "très positive". La partie syrienne a toutefois souligné qu'elle soutient le processus politique lancé par l'ONU, mais qu'elle continuera à lutter contre les groupes terroristes.

La décision de créer le Comité susmentionné, qui sera consacré à la préparation d'une réforme de la Magna Carta syrienne, a été le principal résultat du Congrès de dialogue national syrien, qui s'est tenu fin janvier 2018 dans la ville russe de Sochi, avec l'appui de l'ONU.
La formation de l'organe a également été l'une des questions clés du récent sommet des présidents de l'Iran, de la Turquie et de la Russie à Ankara (la capitale turque), après quoi le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé que la création du comité était dans sa phase finale.

Damas insiste sur le fait que le processus constitutionnel est une affaire nationale et que les Syriens sont les seuls à pouvoir déterminer l'avenir de leur pays sans aucune ingérence extérieure.

 │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner