Le Yémen propose une trêve aux Saoudiens

Les Yéménites proposent à l'Arabie Saoudite une trêve dans les attaques. Ils conditionnent la proposition à ce que Riyad fasse de même.


L'Organisation des Nations Unies (ONU) se félicite de cette approche et le royaume arabe a réagi avec prudence.

Le mouvement populaire d'Ansarola du Yémen, qui soutient l'armée du pays contre la guerre d'Arabie Saoudite et de ses alliés, a annoncé vendredi qu'il est prêt à cesser toute attaque contre le royaume pour rétablir la paix au Yémen, après cinq années de conflit, qui a fait des dizaines de milliers de morts, et une crise humanitaire que les Nations Unies considèrent comme la pire au monde.

Cette proposition a été bien accueillie par l'envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Martin Griffiths. Pour Griffiths, cette suggestion pourrait conduire à la fin de la guerre au Yémen.

Dans le royaume, en attendant, la proposition a été prise avec prudence. Le ministre saoudien des affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a déclaré que son pays cherchait des actes plutôt que des paroles de la part des Yéménites.

La guerre au Yémen a commencé en mars 2015, lorsque les Saoudiens, accompagnés de leurs alliés, ont attaqué le pays arabe le plus pauvre.

Après près de cinq ans d'agression, des dizaines de milliers d'innocents, dont des enfants et des femmes, ont perdu la vie, ont été blessés et déplacés.





│fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner