Annexe de la Cisjordanie contre le droit international

Le Secrétaire général de l'ONU prévient que le projet du Premier ministre israélien d'annexer une partie de la Cisjordanie occupée serait contraire au droit international.


"Si une telle annexion est mise en œuvre, elle constituerait une violation du droit international, dévasterait la possibilité de relancer les négociations et la paix au niveau régional et compromettrait la viabilité d'une solution à deux États", a déclaré mercredi le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Cet avertissement fait suite à l'annonce faite mardi par le Premier ministre du régime israélien, Benjamin Netanyahou, qu'il annexera d'autres colonies illégales de Cisjordanie occupée s'il est réélu lors des prochaines élections du 17 septembre.

Plus précisément, le premier ministre du régime israélien a promis d'annexer une partie stratégique de la Cisjordanie occupée, en particulier la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte ; la vallée du Jourdain représente environ 30% de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Après avoir exprimé son inquiétude au sujet des plans expansionnistes de Netanyahou, qui a l'intention d'assumer le contrôle administratif des colonies construites en Cisjordanie, António Guterres a souligné que l'ONU reste déterminée à aider les Palestiniens et les Israéliens à résoudre le conflit dans le cadre des résolutions de l'organisme international.

Le Haut Représentant de l'ONU a également souligné l'importance de respecter les accords précédents entre Israël et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) afin de parvenir à "la création de deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité à l'intérieur des frontières reconnues" par la communauté internationale.

Dès que les revendications annexionnistes de Netanyahou furent connues, l'ONU alerta Israël que l'incorporation partielle de la Cisjordanie n'aurait "aucun effet juridique". A cet égard, les chanceliers de la Ligue arabe (LA) ont condamné, en termes sévères, cette promesse électorale du premier ministre israélien.

Malgré l'existence d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies condamnant les colonies de peuplement illégales dans les territoires palestiniens occupés, le régime israélien a redoublé d'efforts pour annexer davantage de zones de la Cisjordanie occupée.

│fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner