La France est attachée à la paix et à la sécurité dans la région du Moyen-Orient

│fr.Écrivain Politique│ La France réaffirme son attachement au pacte nucléaire iranien et déclare qu'elle " n'a besoin de la permission " de personne pour faire baisser la tension dans la région, en référence aux Etats-Unis.


"La France est fermement attachée à la paix et à la sécurité dans la région et à la réduction des tensions et n'a besoin d'aucune autorisation (de personne) pour ce faire ", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué publié vendredi.

Par cette note, le Chancelier français a réagi à une tuit du locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, où le président a averti son homologue français, Emmanuel Macron, que " personne n'est autorisé à parler à l'Iran au nom des Etats-Unis ".

Le dirigeant américain n'a pas précisé ce qu'il voulait dire exactement, mais son message est arrivé quelques jours après que Macron eut eu une conversation téléphonique avec le président de l'Iran, Hasan Rohani, qui a rejeté les tentatives de Washington de former une coalition maritime dans le golfe Persique, soulignant que la sécurité du détroit d'Hormuz est la première priorité de la République islamique.

Ailleurs dans la déclaration, la chancelière française a souligné que Paris maintient une approche " indépendante " de ses relations avec l'Iran, tout en réaffirmant le soutien de la France au Plan d'action conjoint global (PIAC ou JCPOA), nom officiel du pacte nucléaire 2015.

"La France respecte sa signature, tout comme les autres parties à l'accord, à l'exception des États-Unis ", déclare le texte, rejetant le retrait unilatéral de Washington de la Convention internationale de Vienne en mai 2018.

Suite au retrait américain du pacte nucléaire, les signataires européens du pacte, à savoir le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne, ont publié de multiples communiqués politiques condamnant la mesure illégale prise par Washington.

Cependant, l'Iran a critiqué à plusieurs reprises l'Europe pour ne pas avoir pris de mesures pratiques pour maintenir la viabilité du document et, en réponse, il a lancé un processus visant à réduire certains de ses engagements au titre du pacte nucléaire, sans le quitter, pour forcer ses partenaires européens à assumer leurs obligations. │fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner