42.000 Yéménites malades et blessés qui ont perdu la vie

│fr.Écrivain Politique│Quelque 42 000 patients yéménites sont morts des suites du siège de l'aéroport international de Sana'a par l'Arabie saoudite, rapporte le ministère de la Santé du Yémen.

Le porte-parole du ministère yéménite de la Santé, Yusef al-Hazari, a dénoncé mercredi que plus de trois ans de blocus aérien imposé par le régime saoud à l'aéroport de Sana'a, la capitale du Yémen, ont aggravé la crise humanitaire dans le pays le plus pauvre du monde arabe.

Al-Hazari déplore la mort de quelque 42 000 Yéménites malades et blessés qui ont perdu la vie parce qu'ils n'ont pas pu se rendre à l'étranger pour se faire soigner en raison du siège injuste de l'aéroport par Riad et ses associés.

Dans le même ordre d'idées, il a déclaré que plus de 350 000 Yéménites, qui souffrent de différents types de maladies, telles que les maladies cardiaques, rénales ou le cancer, doivent actuellement se rendre dans un pays étranger pour y être soignés.

Ce chiffre ne tient pas compte du grand nombre de civils yéménites qui ont été grièvement blessés lors des frappes aériennes de l'Arabie saoudite et de ses alliés, a indiqué M. Al-Hazari.

Le porte-parole du ministère yéménite de la Santé a appelé les Nations unies (ONU) et les autres organisations internationales à rompre le silence face à cette tragédie catastrophique, qui a coûté la vie à des milliers d'innocents, à condamner les crimes des agresseurs et à prendre des mesures concrètes pour mettre fin au siège de l'aéroport de Sana'a.

Le système de santé yéménite a été durement touché par la campagne militaire brutale lancée depuis 2015 par le régime saoudien et ses partenaires contre le Yémen, qui vise les zones résidentielles, les marchés, les écoles et les centres de santé du pays.

La campagne de bombardements saoudiens contre le Yémen a tué plus de 91 000 personnes. L'ONU estime que si la guerre ne cesse pas, le bilan pourrait atteindre 500 000 morts d'ici 2020.

L'organisation internationale a également sonné toutes les alarmes de la crise humanitaire au Yémen, qui connaît la pire famine du siècle dernier. Environ 24 millions de Yéménites, soit plus de 80% de la population, dépendent d'une forme d'aide humanitaire ou de protection pour survivre et, si rien n'est fait et que la guerre continue, il y aura bientôt 12 millions de personnes au bord de la famine.

│fr.Écrivain Politique - Revue de littérature politique internationale - Revista de literatura política internacional - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner