Les Américains ne veulent pas de guerre avec Téhéran

│fr.Écrivain Politique│WASHINGTON.- La démocrate Nancy Pelosi critique la politique anti-Rani de Trump et avertit le président que les Américains ne veulent pas d'une guerre avec l'Iran.


"Nous n'avons aucun intérêt à aller en guerre[avec l'Iran] ou à provoquer[ce pays] pour créer des situations qui mènent à des réponses dans lesquelles des erreurs peuvent être commises ", a averti le président de la Chambre des représentants des États-Unis dans une interview sur CNN locale et publiée dimanche.

Pelosi a également fustigé l'administration américaine, dirigée par le républicain Donald Trump, remettant en question la "motivation de son attitude provocatrice envers les Iraniens".

En fait, le dirigeant démocrate a qualifié d'"illogique" la décision de Trump d'abandonner l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran, signé par son prédécesseur à la présidence Barack Obama.

"Pourquoi le président a-t-il tourné le dos à l'accord nucléaire iranien ", alors que de nombreux " experts de la sécurité nationale, notamment des ambassadeurs, des généraux, des amiraux et tous les autres, ont soutenu le pacte ", a-t-il demandé.

La représentante de la Californie critique la Maison-Blanche de Trump pour avoir "aggravé les problèmes entre les Etats-Unis et l'Iran", tout en regrettant que son gouvernement ne mène pas une politique visant à réduire les tensions entre les deux pays.

Les tensions entre Washington et Téhéran ont atteint un niveau la semaine dernière, lorsque l'administration Trump a accusé l'Iran sans preuve d'attaque de deux pétroliers dans la mer d'Oman (sud de l'Iran).

L'Iran, pour sa part, a qualifié de ridicule l'accusation insouciante des États-Unis et a insisté sur le fait qu'il s'agissait d'un complot américain visant à présenter l'Iran comme un facteur d'instabilité en Asie occidentale.

Les relations entre les États-Unis et l'Iran se sont encore détériorées depuis que Trump a retiré son pays de l'accord nucléaire avec l'Iran l'année dernière et a renforcé les embargos unilatéraux contre Téhéran malgré le rejet du monde entier, à l'exception du régime israélien.

Depuis lors, Trump, dans un effort futile pour forcer Téhéran à signer un nouveau pacte nucléaire, a combiné un mélange de rhétorique incendiaire et véhémente, de pression diplomatique, de sanctions économiques et même une prétendue position militaire. Néanmoins, l'Iran refuse toujours de négocier quelque chose qu'il a déjà négocié et que les États-Unis, l'un des signataires du pacte, n'a même pas respecté.

 │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner