Palestine et Eurovision

│fr.Écrivain Politique│MOYEN-ORIENT.-  L'Autorité nationale palestinienne (ANP) prévient qu'Israël cherche à légitimer l'occupation coloniale des terres palestiniennes par le biais du concours Eurovision de la chanson.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a adressé samedi une lettre à l'Union européenne de radio-télévision (UER), dans laquelle il demande d'empêcher Israël d'instrumentaliser le Concours Eurovision de la chanson, qui se tiendra du dimanche au samedi dans les territoires occupés, afin de légitimer l'occupation par Israël des terres palestiniennes.

"L'UER a le pouvoir d'influencer l'opinion publique mondiale et Israël, puissance occupante, en profite pour se retrancher dans son occupation coloniale en normalisant l'acceptation mondiale de sa conduite illégale", peut-on lire dans la note.

De même, elle rappelle et condamne le matériel promotionnel diffusé par le régime israélien, qui montre le complexe de la mosquée Al-Aqsa dans la ville palestinienne d'Al-Qods (Jérusalem) et l'étiquette comme le prétendu temple de Salomon tout en faisant référence à cette ville palestinienne comme "notre capitale bien-aimée, la Jérusalem dorée".

"Le matériel promotionnel publié pour le Concours Eurovision de la Chanson et approuvé par l'UER est inacceptable en raison du rôle culturel qui normalise l'occupation devant l'opinion publique européenne et mondiale (...) Cette propagande efface l'Etat de Palestine de la carte", prévient la Chancellerie palestinienne.


Elle avertit également l'UER qu'en permettant la célébration d'un tel festival, l'organisation reconnaît et soutient les politiques illégales d'Israël et ses violations systématiques des droits des Palestiniens et du droit international.

C'est pourquoi, conclut le gouvernement palestinien, l'UER doit prendre ses distances par rapport à Israël et ne pas permettre que le Concours Eurovision de la chanson serve à cacher les "pratiques de discrimination et de persécution du régime occupant à l'encontre du peuple palestinien".

En raison de la célébration de cet événement dans les zones occupées, les militants et les organisations de défense des droits de l'homme ont vivement critiqué le fait qu'Israël tente de profiter de ce concours pour promouvoir ses aspirations à judaïser l'ensemble des territoires palestiniens, bien que les pressions n'aient pas servi à annuler le festival ou à avoir lieu ailleurs.
 │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Donation Annuelle journal fr.Écrivain Politique

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner