Le gouvernement d'Omar al Bashir tombe, le génocide du Darfour

│fr.Écrivain Politique│AFRIQUE.- Jeudi, l'armée a mis fin à trois décennies de détention entre les mains du dictateur Omar al-Bashir, au Soudan, dans un génocide au Darfour.


Mais encore, les manifestations continuent.
Près de quatre mois de manifestations, des dizaines de morts aux mains des forces de sécurité et les chants sans fin de "révolution!"

Finalement, ils sont arrivés à ceci: un soldat qui devient le maximum responsable de la plus haute autorité du pays.

Jusqu'à présent, le ministre soudanais de la Défense, Awad Mohamed Ahmed Ibn Auf, a juré de présider le nouveau conseil militaire de l'ère post-Bachir.

C’est lui-même, qui est apparu quelques heures plus tôt à la télévision publique pour annoncer que le Soudan ne commande plus à Omar al-Bashir, comme au cours des 30 dernières années.

Le départ d'Al-Bashir a créé une atmosphère de fête qui n'a pas duré longtemps.

L’opposition a rejeté la solution militaire et a appelé les manifestants à continuer dans la rue. On craint une confrontation violente entre les manifestants et l'armée. L’Union africaine et l’ONU appellent au calme. │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner