Plus de 500 Palestiniens arrêtés en janvier

│fr.Écrivain Politique│MOYEN-ORIENT.- Les forces de sécurité du régime israélien ont arrêté plus de 500 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, au mois de janvier, selon un rapport.


La Commission des prisonniers et des expressions palestiniennes, la Société des prisonniers palestiniens (PPS) et l'Association d'appui aux prisonniers et aux droits de l'homme (Addameer) ont rapporté jeudi à une déclaration selon laquelle les forces israéliennes ont arrêté plus de 500 personnes, dont 89 enfants et huit femmes, lors de raids répétés sur Al-Quds (Jérusalem), la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza.

Parmi les personnes arrêtées figurent 102 Palestiniens d’Al Qods, 88 de Ramallah, 80 d’Al-Jalil (Hébron), 55 de Jénine, 62 de Beit Lahm (Bethléem), 30 de Naplouse, 30 de Tulkarm, 25 de Qalqilya, 8 de Toubas, 6 de Salfit, 10 de Ariha (Jericho) et 10 de la bande de Gaza, ont dénoncé les groupes dans le document.

Selon d'autres informations, plus de 7 000 Palestiniens seraient détenus dans des prisons israéliennes. Des centaines de détenus auraient été emprisonnés dans le cadre de la détention administrative. Selon cette politique, les prisonniers palestiniens restent dans les centres de détention israéliens sans procès ni accusations.

Les prisonniers palestiniens organisent régulièrement des grèves de la faim pour protester contre la politique de détention administrative et les dures conditions dans les prisons israéliennes. │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner