Les gilets jaunes montrent leur soutien à la souveraineté du Venezuela

│fr.Écrivain Politique│PARIS.- Les "gilets jaunes" ont montré depuis Paris leur soutien à la souveraineté du peuple vénézuélien agitant le drapeau du pays bolivarien lors de leur manifestation.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a publié sur son compte Twitter les images d'un manifestant arborant un drapeau vénézuélien, aux côtés de la France, lors de la 13ème semaine consécutive de manifestations dans les rues, qui a lieu tous les samedis contre la politique capitaliste du Le président français, Emmanuel Macron, à Paris (la capitale) et dans d'autres villes gauloises.

Lever le drapeau bolivarien en mars, selon Arreaza, est un signe de solidarité et, en même temps, de rejet de l'interventionnisme des États-Unis et de l'Europe.

"Aujourd'hui, nous avons vu des drapeaux du Venezuela lors des mobilisations de vestes jaunes à Paris. La classe ouvrière de France soutient la souveraineté du peuple vénézuélien et s'oppose à l'interventionnisme américain et européen. Les Etats-Unis, ne seront jamais vaincus! ", A tweeté le chef de la diplomatie vénézuélienne.

Le ministre vénézuélien de la Culture, Ernesto Villegas, a également indiqué sur Twitter comment la classe ouvrière française avait brandi le drapeau "rebelle" et le drapeau "anti-impérialiste" du Venezuela en guise de soutien à la nation bolivarienne.
Les "gilets jaunes" s'opposent également à la politique étrangère de l'Elysée

Le mouvement des "gilets jaunes" s'est déclenché en novembre 2018 contre la hausse du prix du carburant, mais a rapidement commencé à défendre des causes plus vastes, notamment celles liées aux impôts et au droit à un référendum d'initiative citoyenne. Actuellement, en fait, ils se mobilisent contre les élites parisiennes, que Macron incarne comme un archétype.

Ce mouvement se poursuit cependant sans organisation, sans direction officielle ni porte-parole, à quoi s’ajoute la division entre les participants aux manifestations de rue. Malgré tout, entre 70 et 80% des Français déclarent soutenir ou comprendre le mouvement, qui le contemple jusqu'à présent avec sympathie.

Les fissures entre le mouvement et l'Elysée augmentent de plus en plus et ne se limitent plus aux revendications socio-économiques. Le drapeau vénézuélien flottant dans la mobilisation de samedi à Paris a montré que les soi-disant "gilets jaunes" s'opposent à Macron également dans le domaine de la politique étrangère.

La France a reconnu le 4 février le chef du coup d'Etat Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela et a déclaré qu'il avait "une légitimité" pour convoquer des élections présidentielles anticipées. Le soutien de Paris aux tentatives de coup d'État au Venezuela rejoint celui d'autres pays alliés aux États-Unis, tels que le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Argentine. │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Donation Annuelle journal fr.Écrivain Politique

DONACION ANUAL

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner