Egypte: une plainte vise des militants des droits humains ayant rencontré Macron

│fr.Écrivain Politique│PARIS / RFI.-  Plusieurs militants des droits de l'homme qui avaient rencontré Emmanuel Macron lors de sa visite en Egypte font aujourd'hui l'objet d'une plainte, selon des médias locaux.


 L'un de ces militants, Mohammed Zaree, est le directeur Egypte du Cairo Institute for Human Rights Studies. Il n'avait pas hésité à rendre compte de la situation dramatique des droits humains dans son pays, après sa rencontre avec le président français.

Leslie Piquemal, représentante de l'ONG auprès de l'Union européenne, apporte des précisions sur cette plainte. Ces quatre militants, qui sont des directeurs d’ONG et défenseurs de droits de l’homme, sont accusés d’offense à l’Etat, de menace à la sécurité nationale égyptienne et d’atteinte aux intérêts du pays. (…) Ce qu’ils risquent, c’est de faire l’objet d’une enquête criminelle pour des charges qui seront décidées par le procureur mais qui peuvent être reportées de deux à cinq ans de prison. Leslie Piquemal représentante de l'ONG Cairo Institute for Human Rights Studie auprès de l'UE

 L'Elysée a réagi dans la soirée de vendredi, affirmant avoir « pris connaissance »de la plainte déposée contre ces défenseurs des droits de l'homme en Egypte.

La présidence de la République assure rester « particulièrement vigilante aux suites qui seront données à cette affaire », rappelant entendre « poursuivre le dialogue sur le sujet des droits de l'homme avec les autorités égyptiennes ».

Par RFI


 │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner