85.000 enfants seraient morts des conséquences de la guerre depuis 2015


│fr.Écrivain Politique│MOYENT-ORIENT / RFI.- Le gouvernement du Yémen et ses alliés, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, ont demandé jeudi 31 janvier au Conseil de sécurité des Nations unies de pousser les rebelles Houthis à respecter l'accord de cessez-le-feu conclu en décembre à Hodeïda.

Cette ville portuaire stratégique pour l'accès de l'aide humanitaire est tenue par les rebelles et la trêve censée y être appliquée est violée régulièrement.

La situation humanitaire ne cesse de se dégrader. Selon l'ONG Save The Children, 85 000 enfants seraient morts des conséquences de la guerre depuis 2015, et notamment de malnutrition. Onze millions d'enfants ont un besoin vital d'aide.

 La malnutrition n’a pas seulement des conséquences physiques mais aussi mentales à long terme (…) La situation est vraiment grave… Sylvia Ghaly, responsable de la communication de Save The Children basée à Sanaa, au Yémen.

Par RFI


│fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Donation Annuelle journal fr.Écrivain Politique

DONACION ANUAL

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner