50 000 voix dans les rues convoquées par les gilets jaunes

│fr.Écrivain Politique│ PARIS .- 50 000 Français sont revenus en tournée pour la huitième fois consécutive dans les rues du pays, appelées par les "gilets jaunes", avec des manifestations qui se sont soldées par des épisodes de violence dans les rues, des altercations et des affrontements avec des agents anti-émeute.

 À Paris, la capitale du pays, les défilés ont commencé sans encombre, mais la situation a tourné au milieu de l'après-midi lorsque les manifestants ont défilé entre la mairie et l'Assemblée nationale. Selon des sources officielles, des groupes violents ont attaqué la police avec tout type de projectiles et ont brûlé des conteneurs, des motos et certains véhicules, avant quoi la police a utilisé du gaz lacrymogène contre eux.

 Des incidents similaires, bien que moins graves, ont eu lieu dans des villes telles que Toulouse (barricades dans le quartier de Cames), Nantes, Rennes, Montpellier et Beauvais.

 "Nous allons manifester ici tous les samedis. Cela se poursuivra en 2019", a déclaré Sophie, participante au mouvement, par le biais d'un mégaphone. L’exécutif a lancé vendredi un message ferme contre ceux qui persistent à participer à des actions organisées, qu’il a qualifiées d ’" agitateurs ", essayant de renverser le président du pays par le biais d'une" insurrection ".

"Une fois encore, une violence extrême est venue attaquer la République, ses gardiens, ses représentants, ses symboles. Ceux qui commettent ces actes oublient le cœur de notre pacte civique. Justice sera faite. Tout le monde doit se calmer pour que le débat et le dialogue puissent avoir lieu ", a écrit Macron dans un tweet. Le mouvement des "gilets jaunes" est apparu en novembre dernier pour s'opposer à la hausse du prix du carburant, mais a ensuite défendu des causes plus larges liées aux taxes, au droit à un référendum sur l'initiative des citoyens et autres.

 Depuis le début du mouvement, il y a eu plus de 1500 blessés et des milliers de détenus. Dix personnes sont également décédées, principalement dans des accidents survenus dans des barrages routiers. │fr.Écrivain Politique - Journal d'actualité politique internationale - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. - Global Intellectual Property Registry Nº:1 811179 073370. All rights reserved ©2018│
Share on Google Plus

About Editor

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner