87% des terres de Bethléem sont entièrement sous contrôle israélien

fr. Escritor Político│CISJORDANIE OCCUPÉE.-  Le maire de Bethléem, Anton Salman, a déclaré lundi que les autorités d'occupation israéliennes avaient saisi environ 22 000 dounams de terres de Bethléem, qui constituent 87% de la superficie de la province.

Salman a déclaré que 29 000 Palestiniens vivaient à Bethléem, la plupart d’entre eux étant constamment visés par la démolition de maisons, en particulier celles vivant dans la zone C, contrôlée exclusivement par Israël. Salman a ajouté que Bethléem est entouré de 23 colonies israéliennes habitées par 168 000 colons.

 Selon Salman, 65% des terres de Bethléem sont situées dans la zone C, 17,3% dans la zone A et 1,6% dans la zone B. Seulement 13,4% de la superficie de Bethléem est administrée par l'Autorité palestinienne et les 22% restants sont des réserves naturelles. contrôlé par Israël. "87% des terres de Bethléem sont entièrement sous contrôle israélien, 7,3% sont contrôlées par l'Autorité palestinienne et 6,1% sont administrées à la fois par Israël et par l'Autorité palestinienne", a-t-il expliqué. Confiscation des terres Salman a déclaré que les terres de Bethléem avaient été à plusieurs reprises visées par une confiscation, même avant les accords d'Oslo en 1993. Le premier vol de terrain observé dans la province, a-t-il ajouté, fait suite à la décision de la Knesset israélienne d'annexer Jérusalem-Est en tant que capitale d'Israël.

Toutes les terres situées au nord de la Ligne verte à Bethléem étaient considérées comme faisant partie de Jérusalem sous le prétexte que leurs propriétaires étaient absents. Communauté chrétienne En réponse à une question sur la diminution du nombre de chrétiens en Palestine, Anton a attribué cela à trois raisons. Le premier est l'instabilité sociale et politique causée par l'occupation israélienne.

 La deuxième raison est l'activité de colonisation et la confiscation des terres appartenant à des Palestiniens par Israël, tandis que la troisième est que la plupart des chrétiens ont des parents à l'étranger qui les encouragent à émigrer. Salman a souligné qu'Israël avait déporté un grand nombre de chrétiens hors des territoires palestiniens depuis la guerre de 1948. Il a continué à dire qu'il n'y avait plus que 12 000 chrétiens à Jérusalem sur les 31 000 qui étaient dans la ville sainte en 1948. Déclarations de Netanyahou Commentant les déclarations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu la semaine dernière, Salman a déclaré que l'objectif de Netanyahu est de saper l'unité nationale entre chrétiens et musulmans qui existe depuis des milliers d'années en Palestine.

 "Si Netanyahu se préoccupe vraiment des chrétiens palestiniens, en particulier à Bethléem, il devrait rendre les 22 000 dunums annexés illégalement à Israël pour étendre les colonies", a souligné le maire de Bethléem. Netanyahu a déclaré dans la presse de la semaine dernière qu'Israël était le seul État démocratique au Moyen-Orient et qu'il protégeait les droits des juifs, des chrétiens et des musulmans. │fr. Escritor Politico - Journal d'actualité politique sur le Moyen-Orient et le monde. Écrivain Politique - Tout sur l'actualité politique, économique et culturelle. ISSN 2618-2661 - Escritor Politi.co Global Intellectual Property Registry Nº: 1 807037 627588 All rights reserved ©2016 │
Share on Google Plus

About Editor

Donation Annuelle journal fr.Écrivain Politique

Abonnement gratuit par email:

Delivered by FeedBurner